Le Ramadan: une occasion de s’unir autour de la sécurité routière

///Le Ramadan: une occasion de s’unir autour de la sécurité routière

English

Le Ramadan est un mois spécial pour les musulmans du monde entier. Durant ce mois saint , familles et communautés se rassemblent généralement après le coucher du soleil et se partagent l’Iftar, le repas du soir qui marque la rupture du jeûne quotidien. Selon le calendrier islamique, le Ramadan survient ces dernières années en été, caractérisé par une grande différence d’horaire entre le lever et le coucher du soleil ce qui signifie des heures de jeûnes prolongées et fastidieuses.

Cela pose des défis bien particuliers sur les routes, notamment à l’heure de pointe soit immédiatement avant l’Iftar. A la vitesse comme infraction la plus courante, s’ajoutent la fatigue et la distraction accrue des conducteurs en raison des longues heures de jeûne. Et le résultat : une nette augmentation des accidents routiers durant le mois du Ramadan.

Étant une tradition et un temps fort de réunion, il est gratifiant voire encourageant durant ce mois de voir les secteurs impliqués dans la sécurité routière conjuguer leurs efforts aux plus hauts niveaux pour lutter et répondre à cette tendance à la hausse d’accidents.

  • Pendant le Ramadan, gouvernement départements and ministères impliqués dans la sécurité routière sont en état d’alerte et de préparation maximales.
  • Aux Emirats Arabes Unis, au Qatar, en Arabie Saoudite et dans beaucoup d’autres pays, les autorités intensifient leur contrôle aux alentours des mosquées, zones résidentielles, centres commerciaux et autres espaces publics. À côté des operation d’imposition de la loi, la police routière distribue tracts et dépliants informationnels, prodigue des conseils aux chauffeurs et aux piétons mais remet également des colis ou des rations alimentaires pour ceux qui seraient encore sur la route au moment de l’Iftar.
  • Les médias aussi s’investissent fortement durant cette période en lançant appels and avertissements à tous les usagers de la route sans exception, les exhortant à faire preuve de vigilance accrue. Des campagnes visant les jeunes conducteurs sont menées sur les réseaux sociaux.
  • En Indonésie  il est notamment question d’encourager le recourt au transport public au lieu des  véhicules privées notamment les motocycles.
  • Le secteur privé affiche également son implication avec des représentants des industries pétrolière, automobile et de l’assurance entre autres y compris un nombre des membres du GRSP , qui mettent leur diverses voies de communication au service de la promotion de la sécurité routière.
    • Bridgestone à Oman publie des conseils de sécurité relatives surtout à la fatigue du chauffeur et à l’usure des pneus.
    • Michelin aux EAU a une longue traditition en campagnes sur la sécurité routière pendant cette période.
    • Toyota en Arabie Saoudite  a de son côté lance une nouvelle initiative en sécurité routière
    • En Malaisie Shell a offert 15-points gratuits d’inspection automobile et au Maroc, à travers Vivo Energy, Shell sensibilise les usagers de la route en distribuant tracts informationnels et trousses de premiers secours.
  • La Société Civile Civil Society joue également un rôle vital grâce notamment aux sociétés nationales de la Croix Rouge et du Croissant Rouge dont les secouristes s’attellent à sauver les vies dans l’ensemble du monde musulman. Les secouristes du  Croissant Rouge Saoudien  étaient placés en état d’alerte 24h sur 24 durant tout le mois du Ramadan et beaucoup d’entre eux ont du interrompre leur Iftar pour aider les victimes sur les routes..

On dit souvent dans le monde de la sécurité routière que ‘’personne ne peut résoudre le problème de la sécurité routière à lui seul’’.  C’est l’union de tous ces organismes à l’instar de ce qui se passe durant le Ramadan qui devrait nous inciter à réaliser que les problème de la sécurité routière est bien notre problème à tous de même que la solution.

X